Restaurant & Crêperie Bécassine & Bar le Don Quichotte

Sur place, vous trouverez un restaurant- crêperie (nous sommes allés chercher la crêperie Bécassine sur le port de Trouville (14) et l’avons ramenée à Bucy pour la réinstaller).  ci dessous photo de la Créperie Bécassine à Trouville

La crêperie Bécassine à Trouville

C’est dans ses nouveaux locaux, à Bucy les Pierrepont au 41 rue de la gare, sur le site de l’ancienne « usine à bonbons » que nous vous accueillons chez Bécassine-à-Bucy. Nous vous y proposerons divers menus et des spécialités de crêpes, tortillas ou autre pan-cakes.   Vous pourrez y déguster nos crêpes de froment sucrées,  gaufres (waffles) et  spécialités glacées ou nos spécialités comme l’omelette sucrée et flambée ou la brioche en pain perdu à la poire confite et à la bière ambrée, mais aussi , un week-end  sur deux nous vous proposons un menu à thème sur réservation  (paella, choucroute, moules-frites, cassoulet, ou autres thèmes )  et une restauration classique et la possibilité d’organiser votre propre évènement sur demande.

 

Nous proposons  pendant nos WE à thème des spécialités de la cuisine traditionnelle picarde ou flamande – carbonades à la bière, Hochepot, waterzoï de volailles, potjevlesh, ficelles picardes, gratins de chicons au jambon, marmite de la baie d’Authie, moules de Zélande et frites comme à Oostende, poulet au cidre de Thièrache ou encore le coq ou le jarret de porc à la bière.  En dehors de ces évènements, nous vous proposons nos crêpes et galettes, notre carte brasserie et le menu du jour.

carbonadehochpotpotcoq-a-la-biere

Le bar « Don Quichotte » (licence IV) vous permettra de vous détendre autour d’un verre de bière ou de cidre, ou de toute autre boisson avec ou sans alcool.   Vous goûterez notre Schiedam de Loos ou notre vieux Peket  (genièvre en patois Wallon) de Wambrechies.

220px-Jielbeaumadier_genievre_loos_wambrechies_2010

Vous apprécierez peut-être la célèbre Bistoule du Nord.  Ce nom vient de : « bis (deuxième fois) et toule (du verbe touiller = mélanger)
On mélange le café et le sucre, et après avoir bu une première fois, on mélange ce qui reste de café dans la tasse avec le genièvre.  La bistoule était la boisson  revigorante des travailleurs de force.

En bref, bienvenue chez nous, vous vous y sentirez chez vous !  (cliquer sur le logopdfou le texte en vert pour ouvrir le PDF « Bécassine Infos »)

pdfBÉCASSINE INFOS n° 2B

DES SÉJOURS AU NATUREL